En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

AMS-P et AMS-C / P ou C ?

En savoir plus...

Vous recherchez une définition ? Accès direct au glossaire

P ou C ? Selon la dominante, des symptômes qui diffèrent

Lors de l’évolution de la maladie, l’ensemble des symptômes apparaît de façon plus ou moins marquée mais certains peuvent prédominer : on parle alors d’AMS de forme P ou d’AMS de forme C

L’AMS-P, comme « Parkinsonienne », représente 70 à80% des cas d’AMS. Elle est caractérisée par une atteinte dominante du système nigrostrié (substance noire et striatum).
Elle se manifeste par des symptômes de type parkinsonien, d’où le terme « Parkinson plus » parfois utilisé. Mais elle est peu sensible à la dopathérapie.cerveau.png
Les troubles qui dominent dans l’AMS-P concernent principalement la motricité volontaire :
- lenteur et réduction de l’amplitude des mouvements (bradykinésie),
- raideur des muscles, manque de souplesse,
- tremblements,
- troubles de la marche,
- troubles de la parole,
- difficulté à attacher les boutons d’une chemise ou d’un chemisier….


L’AMS-C, comme « Cérébelleuse », touche principalement le cervelet, d’où son nom, et le tronc cérébral. Elle représente 20% des cas d’AMS.
Les malades atteints d’une AMS-C souffrent principalement de troubles de l'équilibre et de la coordination :
- incoordination de la marche, titubante et instable,
- troubles de l’équilibre,Cerveau2.png
- mouvements maladroits des membres supérieurs et tremblements,
- troubles de la parole : parole scandée, « explosive » et mal articulée).
- difficultés à écrire…
Marcher, exécuter un geste, écrire, parler… toutes ces actions exigent alors de gros efforts d’adaptation et de concentration, il en résulte une grande fatigabilité pour les patients.


Visites

 155557 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Notre politique de protection des données
Site réalisé par l'Association AMS-ARAMISE ; rédaction : Catherine Mallevaës-Kergoat, mise en page : Jacques Vairon.
Remerciements à Reynald qui, après avoir assuré pendant plusieurs années la maintenance du 1ier site d’ARAMISE, nous a aidés à mettre en ligne sa version rénovée.