En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Essai clinique Biohaven

En savoir plus...

Vous retrouverez ces informations sur le site : Clinical Trials
 

Biohaven a mis en place un site dédié à cet essai clinique :M-Star

Essai clinique Biohaven : 5 centres y participeront en France.

logo de l'entrprise Biohaven qui lance un essai clinique pour l'AMS

La liste des centres qui participeront en France à l‘essai clinique du Verdiperstrat, la molécule de la société américaine Biohaven, a été publiée.
Comme nous l’avions indiqué dans la Lettre d’Aramise de juillet 3 hôpitaux s’ajoutent aux 2 sites du Centre de référence de l’AMS à
Bordeaux et Toulouse. Il s’agit des CHU de Strasbourg (Pr Tranchant), de Rennes (Dr Sophie Drapier) ainsi que de la Timone à Marseille (Pr Eusebio).
    
    Cet essai clinique va concerner un total de 252 personnes réparties entre les Etats-Unis (28 sites d’essais) et l’Europe [Allemagne (10 sites), Autriche (1 site), France (5 sites), Royaume-Uni (3 sites).

La moitié des personnes incluses dans l’essai se verra administrer la molécule et l’autre moitié un placebo.

    En France, environ 25 patients habituellement suivis dans l’un des 5 services impliqués pourront se voir proposer de participer à ce test s’ils remplissent les conditions suivantes :
être âgé(e) de 40 à 75 ans,
avoir fait l’objet d’un diagnostic d’AMS possible ou probable, de type P ou C,
pouvoir parcourir une dizaine de mètres, avec l’aide éventuelle d’une canne ou d’un déambulateur,
prendre des comprimés deux fois par jour, sans savoir s’il s’agit de la molécule ou du placebo,
se rendre disponible au cours des 11 mois de test, pour 7 visites au centre qui les a inclus dans l’essai,
● pouvoir compter sur un aidant qui signera également un consentement et contribuera à l’évaluation des patients.

Quelques critères d’exclusion s’appliqueront, tenant compte, parmi d’autres, des troubles d’élocution et de déglutition, des chutes, ainsi que des contre-indications pour la réalisation d’une IRM.

Dans les semaines à venir, le Centre de référence de l’AMS établira avec les sites impliqués les modalités de recrutement des personnes volontaires. Le début des inclusions des patients français est attendu pour décembre.

 

Visites

 651359 visiteurs

 7 visiteurs en ligne

Notre politique de protection des données
Site réalisé par ARAMISE (Association pour la Recherche sur l'Atrophie Multi-systématisée - Information Soutien en Europe)
Rédaction : Catherine Mallevaës-Kergoat, Mise en page : Jacques Vairon.