En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 

Suivre les informations publiées par les laboratoires : Modag

En savoir plus...

 

MODAG : l’anle138b avance à grands pas

 

logo_Modag.jpgMODAG est une petite société allemande de biotechnologie fondée en 2013. Elle est l’un des 5 partenaires du consortium SYMPATH qui ont collaboré entre 2014 et 2017 avec un financement européen. Coordonné par le Pr Wassilios Meissner, le consortium a testé 4 stratégies de lutte contre l’alphasynucléine dans l’atrophie multi-systématisée.


MODAG a ainsi mis au point l’anle138b, « un composé à petite molécule qui se lie spécifiquement aux structures oligomères toxiques de l’alphasynucléine, la principale protéine d’agrégation dans les troubles parkinsoniens. Grâce à la liaison, anle138b dissout les oligomères toxiques et empêche la formation de nouveaux oligomères », s'attaquant ainsi à la cause de l’AMS comme du Parkinson.


Au terme du financement européen du consortium, le travail s’est prolongé notamment par la recherche ARTEMIS, financée par ARAMISE. Ce travail de recherche préclinique mené à Bordeaux sur des souris AMS visait à évaluer l’efficacité d’une association d’anle138b avec le belnacasan, autre candidat-médicament étudié au sein du consortium, par rapport à des administrations isolées de ces produits. Le professeur Wassilios Meissner a présenté les résultats de ces travaux au cours de l’assemblée générale d’Aramise en mai 2020.
Voir la page sur le consortium et le projet ARTEMIS
Les membres de l’association munis de leur mot de passe peuvent retrouver ici la vidéo de l’intervention du Pr Meissner

■ 6 août 2020 : MODAG progresse dans le développement de son composé anti-alphasynucléine

La société annonce :
- les résultats positifs de l’essai clinique de phase 1, sur des volontaires sains, engagé en décembre 2019,
- l’aide d’1,4 million de dollars apportée par la Fondation Michael J. Fox pour la Recherche sur la maladie de Parkinson,
- l’organisation d’un essai de phase 2 (sécurité, tolérabilité et pharmacocinétique) chez des patients atteints de la maladie de Parkinson, qui devrait commencer d'ici la fin de cette année 2020.

Le communiqué indique enfin « qu’à la suite de la première étude chez les patients, MODAG prévoit de mener des essais cliniques sur la durée, sur l’efficacité de l’anle138b chez les patients atteints d’AMS et de la maladie de Parkinson. Ces études devraient commencer à la fin de 2021. »
Lire le communiqué : 2020-08-06

 

■ 18 décembre 2019 MODAG lance le premier essai clinique de phase 1 chez l'homme sur anle138b.

Cet essai randomisé en double aveugle est organisé en Grande-Bretagne avec 68 volontaires sains. Il vise à évaluer la sécurité et la tolérabilité de l’anle138b administré par voie orale.
Lire le communiqué : 2019-12-18

 
■ 27 juin 2019 : MODAG annonce qu’elle a bouclé un tour de table de 12 millions d’euros qui lui permet de préparer un essai clinique de phase 1 de l’anle138b.
Cette étude va vérifier sur un nombre restreint de 30 ou 40 personnes,volontaires sains, si le médicament expérimental est sans danger pour l'être humain.
Lire le communiqué : 2019-06-27

mise à jour : août 2020